Composé d’une danseuse persane et de musiciens français, indiens et iraniens, l’Ensemble Badila met en scène une rencontre musicale exceptionnelle. Au confluent de traditions musicales ancestrales, Badila («l’Amoureux à fière allure» en dialecte marwari) invite à un magnifique voyage au cœur des transes de l’Orient, réunissant musique et danse dans un spectacle transversal, coloré et festif.

 

Qu’ils viennent de France, d’Iran ou du Rajasthan, les cinq membres du Badila Ensemble offrent un dialogue ouvert où chacun se met à l’écoute des mondes secrets de l’autre.

Ces artistes migrateurs revivent à leur manière les grands exodes des routes commerciales qui, à travers l’Islam, ont fait se rencontrer les civilisations antiques.

 

Lieu de croisement effervescent, Badila propose une réunion trans-orientale, développant un univers délicat et raffiné, puissant et dynamique, profondément original et novateur.

Entièrement acoustique, la musique de Badila contourne habillement le piège d’une fusion réductrice.

 

Une balade simultanée au Rajasthan, en Perse, et jusqu’aux confins du monde arabe, à travers les répertoires classique et populaire, sacré et profane, historique ou purement imaginaire.

Sur scène, les musiciens, magnifiés par l’enivrante sensualité de la danse persane, nous emmènent au cœur du grand tourbillon des chants, des rythmes et des mélodies de l’Orient.

 

 

Avec:

Ava Farhang (Iran) : danse soufie

Bastien Lagatta (France) : direction artistique, tabla, tombak, derbouka

Mame Khan Manghaniyar (Rajasthan, Inde) : chant, harmonium, karthals

Sardar Mohamadjani (Kurdistan, Iran) : tar, oud

Javid Yahyazadeh (Mazandaran, Iran) : chant, ney